Sainte-Honorine-du-Fay

Charte d’entretien des espaces publics

mardi 28 mai 2013

Après avoir obtenu en 2011 le label niveau 1 de la charte d’entretien des espaces publics, consistant à mieux utiliser les produits phytosanitaires pour l’entretien de la voirie et des espaces verts, la commune s’est engagée en 2012 pour obtenir le niveau 2 de cette charte. Ce niveau consistant cette fois à diminuer la quantité de produits phytosanitaires utilisés.

Cette première étape a été cette mise en oeuvre en partenariat avec la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon) de Basse-Normandie et l’Agence de l’eau Seine-Normandie. Parmi les préconisations formulées dans ce plan d’entretien, figure le choix d’autres plantations à mettre en place.

« Avec les agents municipaux, nous avons recensé les différents parterres qui étaient jusqu’alors couverts par des plantes et fleurs annuelles et bisannuelles et qui nécessitaient un entretien important en eau et en produits désherbants ou anti-germinatifs », expliquent Guy Thobie et Christian Lerévérend, maires adjoints en charge de l’environnement et du développement durable.

Ces dernières semaines, les employés communaux ont mis en terre plus de 35 variétés. « Nous déplorons cependant le manque de civisme de certaines personnes ont déjà volées quelques plants. » La municipalité a embauché deux jeunes filles pour aider les employés lors de ces plantations. « Il s’agit d’un investissement durable, puisque contrairement aux années précédentes, nous n’aurons pas à le faire chaque année, donc intéressant également du point de vue économique pour le budget de la commune ».

Dans le même objectif, les élus étudient la possibilité de remplacer à l’automne certains espaces engazonnés par ce type de plantes couvre-sols et réduire ainsi le temps passé pour la tente et la consommation de carburant.

Quelques chiffres :

1 239 : Le nombre de plants qui ont été mis en terre, un investissement d’un montant de 2 932 € hors taxe qui couvre depuis peu 10 parterres de la commune soit une surface de 324 m².

6 heures : La charge de travail sur un an pour l’entretien d’un massif de 10 m 2 en fleurissement avec vivaces contre 16 h sur un an pour un massif de 10 m² en fleurissement traditionnel avec annuelles et relais de bisannuelles à l’automne, selon les données Fredon.

300 litres : La quantité d’eau nécessaire pour un massif de 10 m² en fleurissement avec vivaces contre 15 000 litres d’eau pour un massif de 10 m² en fleurissement traditionnel avec annuelles et relais de bisannuelles à l’automne.

1 134 € : Le budget nécessaire pour fleurir 100 m² en vivaces sur 5 ans contre 10 000 € pour fleurir traditionnellement avec des plantations annuelles et relais de bisannuelles à l’automne.

Sources :

cf. http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-La-commune-diminue-la-quantite-de-produits-phytosanitaires-_14592-avd-20130525-65218115_actuLocale.Htm

cf. http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Reperes-_14592-avd-20130525-65218112_actuLocale.Htm


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 396234

Site réalisé avec SPIP 1.9.2f [14430] + ALTERNATIVES

RSS RSSActualités